--- Velaux en Provence, site communal associatif ------
 

 

 
     

Participez aux discussions      Regardez notre Web TV     Laissez nous un message

         

       
 
 
 

Le site de Roquepertuse

Retour page précédente


ROQUEPERTUSE est un petit plateau surmontant la vallée de l’Arc, dont la notoriété est due à la découverte ancienne de statues (guerriers assis en tailleur, Hermès bicéphale) et de fragments de portiques en pierre, qui ont longtemps caractériser ce site comme un Sanctuaire Salyen du 2e siècle.

Depuis 1992, la reprise des fouilles a modifié notre vision aussi bien sur la chronologie que sur la fonction du site. Roquepertuse n’est sans doute pas un site spécialisé, mais l’un de ces multiples habitats protohistoriques occupés par une petite communauté indigène de l’arrière-pays marseillais. Restent encore posées les questions de la place et du rôle de la fameuse statuaire dont le style ancien (5e siècle ?) ne s’accorde pas avec son utilisation finale (3e siècle).

L’occupation de l’âge du Fer s’étend du 5e siècle, pendant lequel s’installent quelques maisons à poteaux porteurs, jusqu’à la destruction violente du début du 2e siècle.
L’occupation principale concerne le 3e siècle qui montre un site de plus de 5000 m2, où l’élément majeur est formé d’une puissante muraille avec tours arrondies et porte frontale, qui divise le site en deux secteurs.

Au nord-ouest, on distingue d’abord le plateau sommital où des maisons semblent taillées dans le rocher le long des falaises. Un nouveau quartier a récemment été dégagé plus à l’est, sur le plateau des Amandiers, séparé du noyau primitif par un fossé sec.

En contrebas, au contact de la fortification, plusieurs terrasses sont le siège d’un ensemble monumental. Formé d’un portique, il abritait peut-être les statues dans une galerie de héros, pouvant relever aussi bien d’un espace public que de la sphère privée d’une élite habitant la partie supérieure du village.

Au sud, se développe un quartier fait de plusieurs îlots d’habitation bâtis hors les murs, de part et d’autre d’une rue axiale montante qui accède aux terrasses supérieures par un escalier monumental. Les pièces accueillent des activités domestiques traditionnelles (foyers, zones de stockage) ou servent de bergerie.

Extrait de l’ ouvrage " Le temps gaulois en Provence "
Par Jean Chausserie-Laprée

CLIQUER ICI

Documentation Service Patrimoine Mairie de Velaux



La présentation du site de Roquepertuse
Philippe BOISSINOT, archéologue, présente le site de Roquepertuse dans le catalogue

du Musée Ziem de Martigues (édition 2000).

Retrouvez ses sujets écrits dans nos pages 
L’habitat de Roquepertuse ICI
 


   


Site motorisé par Spip GNU - Script réadapté par Alban Guichard - Copyright 2002-2007 Velaux Infos Net

(Pas d'article a cette adresse) <//B_article_principal>